Accueil

Accueil

 

La renaissance du printemps

Bonjour  à tous et toutes

« 

« Qui regarde à l’extérieur rêve. Qui regarde à l’intérieur s’éveille ». Carl Gustav Jung

Par ces temps de déconfinement, qui bien naturellement, nous rendent heureux, qu’avons nous appris et qu’est-ce qui nous parait essentiel dans  notre vie?

L’esprit de par sa nature est facilement attiré par ce qui est extérieur à nous jusqu’au point parfois de nous faire croire que ce qui nous trouble se trouve chez les autres, dans  la société, en tout cas en dehors de nous.

La recherche de la solution au danger de ces derniers mois nous a semblé venir d’ailleurs, attendre confinés une solution que d’autres préparent pour nous…

Etrange époque ou peut-être pas, car depuis plusieurs dizaines d’années pour ne pas dire siècles, notre part d’inconnu, de mystère , d’ombre au sens  où l’entendait Jung, n’a cessé de régresser pour être relégué au rang de fantasme, poubelle, fantaisie, d’ailleurs inaccessible. La consommation est devenue progressivement le remède à ce vide. Comment s’étonner de la violence, de la détresse morale pour lesquels les seuls remèdes soient encore  plus de lois, encore plus d’interdits encore plus de consommation  qui ne font qu’entretenir le mal qu’ils sont censés contrôler au mieux, attisant la frustration d’une impossibilité de tout avoir.

Peut-être  pourrions-nous apprendre ainsi de nos failles, fragilités, apprendre à devenir vraiment humain, puisque c’est ce qui est fragile en nous qui nous permet de tisser des liens, d’être coopératifs, d’être tolérants, bienveillants, ouverts, ne nous oblige pas à rentrer dans  le « faire » systématique, nous permet de trouver de la confiance dans  la vie et de sentir  peut-être que nous appartenons à la longue chaîne de la Vie que nous avons un rôle  à y jouer.

Le nouveau programme se trouve dans Cycle MBSR

Portez-vous bien

Philippe Batut

Pour me connaître : cliquez ici