Accueil

Accueil

 

LE TOURNANT ?

Bonjour  à tous et toutes

La période que nous vivons est sans doute un véritable saut quantique si j’ose dire.

En très peu de temps notre environnement a changé. Le silence, la lenteur, la distance ce sont installés. Il y a d’ailleurs une certaine relation entre ces éléments…

D’ailleurs,  au sens  propre ou au sens figuré  ??? Et si nous étions revenus pour un certain temps au moment présent. Tout ce qui faisait notre vie, les relations superficielles, la consommation compensatrice, la vitesse, la rentabilité ou l’efficience ou l’égalité ou l’illusion de l’immortalité, pffft tout est parti pour un certain temps. Toute cette fuite en avant a été balayé en un instant.

Notre fragilité s’est révélée

Malgré tout nos efforts pour  l’oublier

Découvrant un espace immense 

Découvrant que le vide est présence 

Saurons-nous maintenir ce que nous avons découvert, expérimenté? Sans aucun doute même si cela doit-être au prix de nos angoisses et de nos peurs.

La tentation sera grande de vouloir refaire comme avant, comme si rien n’avait existé, même pas peur!!!

Le monde d’avant, celui de la normalité-égalité-pseudo liberté saura utiliser notre propre expérience  pour en faire encore et encore de la marchandise, du pouvoir d’achat, de l’image de marque, du pouvoir et de l’exclusion, forcément. Allant jusqu’à faire miroiter les miracles de la consommation à ceux et celles qui ne peuvent y avoir accès. Ce mode qui sait si bien jouer de nos appétits et plaisirs pour nous amadouer.

La mise sous contrôle de la population, la force de la loi et des lois venant nous contraindre à devenir des moutons irresponsables, toutes ces structures viennent remplacer ce que la religion faisait avant pour maintenir l’humanité dans  un semblant d’humanité. Il y a eu la peur du diable et de l’enfer, il y a maintenant la peur de l’insécurité, du vide, de l’autre. L’Etat pense  pour nous, nous dicte ce qui est bien et ce qui n’est pas bien.

La censure des esprits est partout mise en place par les bien-pensants, au travers de lois dangereuses, de formules mathématiques venant nous contraindre à faire ou ne pas faire ce qui est bien pour la masse, qui décident à notre place.

Que voulons-nous?

 Une société de type technocratique, créant ses algorithmes, opposant la quantité à la qualité, opposant les gentils normés par l’égalitarisme et le gommage des différences , allant jusqu’à gérer notre fin de vie et pourquoi d’ailleurs « fin de vie »? à gérer la conception des enfants en commençant à nier l’évidence et la nature, ne comprenant rien à la valeur de la différence, une société mondialiste dans  le sens du troupeau ? Une société où tout les bons arguments sont mise en avant mais sans aucun acte concret sauf sous la contrainte?

Ou bien une société où la présence  nombreuse des hommes nous impose certes des règles communes mais  où la bienveillance n’est ni émotivité ni ignorance ni lâcheté mais confiance, dignité, responsabilité, conscience de soi et des autres, où la nature n’est pas  à dompter et à soumettre mais partenaire et partie prenante de notre existence, une société où l’expérience est au centre de la connaissance et non pas  le savoir théorisé maître de nos vies.

Le chemin est long et nous faisons  parti chacun en particulier de l’ensemble du grand corps que représente notre Terre. Travaillons pour que chacun d’entre nous soit un Maître expérimentant avec bienveillance cette possibilité que nous possédons d’être des co-créateurs respectueux de la Vie sous toutes ses formes et de faire fleurir l’intelligence du Coeur autour de nous.


Pour me connaître : cliquez ici